Wednesday, 22 June 2016

University of Cambridge: Impact Award for Dr Mari Jones for her work on Jèrriais

L'Unnivèrsité d'Cambridge annonche:

Impact Award for Dr Mari Jones for her work on Jèrriais
Dr Mari Jones (Dept. of French) was one of the winners in recognition of the importance of her work on Jèrriais (Norman French) which has helped raise the profile of the language within Jersey and beyond, with impacts on local and national media, language policy and education, and cultural identity and development.

Tuesday, 21 June 2016

Guillermo Altares: Jèrriais is a European language



Guillermo Altares, journalist at the Spanish newspaper El País, visited Jersey in June 2016, and met Jèrriais speakers, finding out about the history of Jèrriais and its place in Jersey culture. In this video he explains why he finds Jèrriais of interest in the European context.

Châchons! bul'tons!



Châchons! bul'tons!
Ma grand'méthe est au paîsson
S'i' y'en a, j'en éthons,
S'i' n'y'en a pon,
J'n'en éthons pon -
Bul'tons bul'tons bul'tons

J'ai eune brébis dans ma pouchette



J'ai eune brébis dans ma pouchette.
Tch'est qu'ou mange? Des cocannettes!

J'ai un j'va souos man chapé.
Tch'est qu'i' mange? Du podîn d'Noué!

J'ai eune pieuvre dans mes hautes bottes.
Tch'est qu'ou mange? Des fliottes!

J'ai un êléphant souos man liet.
Tch'est qu'i' mange? D'la gâche mêlée!

J'ai eune souothis dans mes drâses.
Tch'est qu'ou mange? Des frâses!

Let languages shout out your business benefits

The Guardian rapporte:

In Europe, 55 million people, 10% of the EU’s population, speak a regional, minority or endangered language. (...)

A key role played by a minority language, Trainor says, is as a brand differentiator offering a competitive edge in a crowded market. (...)

Use of a minority language is particularly valuable in the food industry, allowing producers to highlight origin and quality. (...)

The Welsh government says there is a strong business case for use of the language and offers companies support to do so through its Business Wales initiative. (...)

And if sceptics in an overwhelmingly English-language market dismiss the business case for Irish as wishful thinking, they will be doing so in the face of hard evidence that it can be a multimillion-euro contributor to the economy (...)

Monday, 20 June 2016

1913: How the Picnic Came Off (2)

(siette et fîn)
Ch'fut un divers bouan tée; et, coumme de couotume, ma p'tite couosinne n'avait pas hértchinnyi sus les fais. I' resti du houmard! ch'est vos dithe si y'en avait en veur tu en v'la. Lonore s'porti sustout sus la gâche, et les frazes, et la creme - oul a tréjous 'té portée du bord des chucréthies. J'ne sais pas ravi qu'oul en s'ait malade chès jours!

Nou buzardi oquo tchiq' mio dans l's alentours, après l'tée, en attendant l'heuthe du train. Laizé en profiti pour faithe tchiq' tours de pus a sa cauche en d'visant d'lus jeunne temps ov eunne veuve; not' p'tite couozinne payi l'compte, et j'les dimes tous tchi charmant picnic j'avaimes yeu et que j'la r'mercièmes bin des fais.

Et pis! ne v'la l'train. "All aboard" que j'criyi, en poussant poules et pouochins devant mé dans la carosse. Estes-ou toutes là! Ma fe! Il en mantchait deux! et j'm'en allais dithe a la Station d'arrêté l'train tandi qu'j'ithais vaie tchès qu'en 'tait dév'nu quand tchiq un dit qu'ils 'taient hortes lavant.

Eh bin! ma fille, que j'dit a Lonore quand j'fumes rentrés siez nous "As tu yeu bin du pliaisi?"

"Oh oui, pépée," qu'ou m'rèspounni. "Ch'est mé qu'ai mangi quazi toutes les frazes! et j'ai oquo d'la crème dans ma pouchette!"

Piteur Pain
Morning News 26/6/1913

Dictionary addenda

chucréthies = sweet things

saqu'ter = to chatter
(ses dents saqu'taient d'fraid = her teeth were chattering with cold)

hèrtchîngni = to quibble

(Lit: Piteur Pain 26/6/1913)

1919: "Appaluse"

Eune articl'ye dé 1919 par l'Caouain - y'a tréjous des mêprînses sus les gâzettes (et les bliogues) mais nou n'trouve pon des vieaux ès êlections au jour d'aniet.

GW de Carteret had fun with the perennial problem of misprints in newspapers, but the problem of bribing voters is surely now a thing of the past.

"Vu le manque d'espace" le Caouain ergrette beaucoup qu'i' n'peut pas en êcrithe bain long annièt, et pourtant il aithait ieu bain des choses à vos dithe. Enfin, i' faut qu'le Chef tâche de m'donner une petite carre de ma colonne afin qu'j'aie une opportunié de protester contre un êtat d'choses qui c'menche à la fin à dév'nîn pus ou mains intoléthablye.

Je voudrais saver pourtchi qu'i' y a des gens qui veulent tréjous t'nin le pouore Caouain responsablye pour toutes les fautes orthographiques et typographiques qui "se glissent" (comme dit l'Chef) dans les gazettes de Jèrri.

Jeudi au sé, deustrais minutes devant que l's auberges frumissent et justement comme je m'prépathais à m'en aller siez-nous, un espèce de philosophe sans philosophie entri - eh bain, là ouest que j'étais - et i' m'dit comme chenna "Caouain 'tais-tu dans l's Etats annièt?"

"Mais oui j'y étais!" que j'li raîponni.

"Eh bain, peux-tu m'dithe t'ch'est qu'ch'est qu'une "appaluse?"

"Une tchi?"

"Une appaluse, man vi, une lédgume de tchique sorte."

Sunday, 19 June 2016

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet

Deux vèrsions d'un but d'la Bibl'ye en Jèrriais: 1 Corîntchiens, chapitre 13:

Two versions of a Bible passage in Jèrriais: 1 Corinthians, chapter 13:


Ch'est tout bein si j'prêche lé lîngo d'ichîn bas ou la langue des cieux; si ch'est qué j'sis au d'sans d'l'amour, mé v'là raîque eune peîle tchi brait ou un bachîn tchi sonne. Épis si j'ai l'scîn et comprend touos les mystéthes et les scienches, si j'ai eune fouai entchiéthe et grande assez pouor èrmuer les montangnes; si ch'est qué j'sis au d'sans d'l'amour, mé v'là un reintchivâle. Épis si j'bâle tout man bein ès pouôrres gens, et rend man corps pouor eune vandgîthe; si ch'est qué j'sis au d'sans d'l'amour, j'n'en gângne rein du tout.

L'amour est pâcient, l'amour est bénîn; l'amour n'est pon jaloux ni cratcheux ni rupé. I' n'est pon têtouongne, i' n'est pon court dé pé, i' n'est janmais en hyie; i' n'est pon rêjoui du mêché, mais s'rêjouit d'la véthité. I' suffâque tout, crait tout, espéthe tout et enduthe tout.

Saturday, 18 June 2016

1913: How the Picnic Came Off

Un texte dé Ph'lippe Lé Sueux Mouothant d'1913:

How the Picnic Came Off
"J'soummes d'un picnic demain," que n'dit Laizé quand j'rentri soupé. "Ta couosinne est v'nue ch't'arlevée, dans san pus bieau chapé, nos invité a un picnic qu'ou dounne a la Corbiéthe. Y'étha du houmard et d'la creme; des gaches et d'la salade, et un d'mié cabot d'frazes ov du chucre.

J'soummes pour prendre le train a Millbrook, et ch'est Lonore qui portétha l'ponnyi dans tchi qu'est la bolle de creme."

Quand j'vinmes à Millbrook, tout l'monde 'tait là a nos attendre.

Coumme de couotume, y'avait mains d'hoummes que d'femmes; et j'mé dit en me mème: "l'autre ouédre (car je n'taimes que deux hoummes de tout bin) a eunne djob dévant li!" Car, pour de mé, coumme ou savez, Laizé a tréjous prétendu que j'sis pour lyi selment - et ou ville la d'sus! Et ou vé si clié!

Friday, 17 June 2016

Wednesday, 15 June 2016

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet



Ruth, chapitre 1, vèrsets 16-17:
Mais Ruth dit, "Né m'démande d'aut' dé t'laîssi, ni dé m'en r'aller sans té, car ioù qu'tu vais, j'm'en vais, mé étout; ioù qu'tu t'couoche, j'm'en vais m'couochi, mé étout; tes gens s'sont mes gens; et tan Dgieu s'sa man Dgieu; ioù qu'tu mouôrras, j'mouôrrai, mé étout, et jé s'sai entèrrée là; et qu'lé Bouôn Dgieu m'faiche tout chein qu'i' voudra si janmais j'sommes s'pathées autrément qué par la mort."