Sunday, 30 August 2015

Laelius au Rimeux du Câté (2)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette)

Mais à ch't'eu que les chos's vont mus,
Que Dieu merci je n' souffre pus,
Qu' à forche d' bère et de mangi,
Je m'sis ravigoté un p'tit,
J' n'ai pus d'excus' pour différer
De vos répondre, et vos r'mercier,
De la manière si fliatteuse
Et à la fais si généreuse,
Dont votre adresse fait allusion
A quiqu's chansons de ma faichon
Qui ont, signées d'un nom latin,
Paru dans les gazett's d'ichin.
J' l'ai dejà dit, je dai chenna
A vot' bonté, je l'sais; ch'est chla
Ben pus qu'la bonté de mes vers,
(Rimés trop souvent tout d'travers),
Qui fait qu' 'ous en pâlez si ben;
Mais ov tout chla i' n'en est ren,
J'admettrai franch'ment sans biaisi,
Que votre èpitr' m'a fait pliaisi.

Saturday, 29 August 2015

Atout la brousse, lé vent brînge les balcons

Atout la brousse, lé vent brînge les balcons;
atout la bliâse, les muthâles sont blianchies;
la brise tril'ye l'arlévée en chiquetaillons,
et l's êclyîns aidgus d'la lueu sont campris.

Mèrtchure s'acoute, mucre sus san monument,
et sa cônucopie dêgôre des frits;
Cérès s'èrdréche enfachie par lé vent,
et l'Génétha dgette où'est qu'il est fitchi.

Lé gris ciel s'est dêcouèrt, eune p'liche d'orange
tch'est dêrouôlée; dé même chu temps juseux
laîsse dêborder les lamentâtions d'anges,
et ches cos d'vent veinnent lavechinner les dgieux.

Laelius au Rimeux du Câté (1)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius). Ch'est eune rêponse à eune poésie d'George Metivier, l'poète nâtionna d'Dgèrnésy, qué j'bliodgons étout:

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius). It's a reply to a poem by George Métivier, Guernsey's national poet, which we're blogging as well:

Métivier:

L'Rimeux du Câté au Rimeux d'Saint Heliér.

S' fait George l'rimeux à Lélius:
S' tu viens cîs-nou, fier coum Cyrus,
Men vier garçon, j't'ouvrirai l'us,
L'u d'ma caumine,
Et tu'y verras, rangis sur m'n ais,
Des livres qu'exercent mes dets,
Parlafrandine!

Alignis contre ma paret,
J'n n'ai ni Rousseau, ni même Arouet;
Men la Fontaïne est sous l' tarouet,
Et l'grand Boccace,
Trop curiaeux pour être banni,
Là, dans l'gros livre de Manni,
Quiq'feis m' délasse.

Il y'a des jours où j'monte au cieil:
Seul auprès de m'n ombre, au soleil,
J'ècoute Alighiéri, l'bouan vieil,
Et, que j'n'en mente,
Quand j'n'ai ni forche ni vertu,
Pour me r'levaïr l' coeur abattu,
I' n'y'a que l'Dante.

Que d'feis, gav'laï sus l'mélilot,
Ou sus l'châté d'Albecq, illo,
J'ai ouï la cahouette et l'hublot
Pâlaïr ès vagues!
J'y riais, où l'crax était nichi.
Des propos d' l'ôsaï Tassoni,
L'roué des pernagues.

Si jamais j'vé fiieurir l'meis d'Mai,
J'prendrai, j'en jure, un nouvé plié:
V'là déjà Burns, vis-à-vis d'mé,
Sus m'n ais d' chim'naïe,
D'poussièr viliannaï, l' chèr ami,
Et dame Iragne en fait; sen ni'
La d'vergondaïe!

Quant à l'Arioste, mis au couaïn,
En pénitence il est maisouaïn;
Quand l'houme est vieil, a-t-il besouaïn
D'itaïs compères?
Jusq'uau menton dans les Rabbins,
J'pratiq'rai tout chu q' j'y'ai apprins,
Du moins, j'lespère.

Mais les chansons, mais les chansons,
Anacréon des "Viers Garçons"!
Ch'est té qui les f'ras j'en réponds,
Et d'vant qu'i' meure.
L'rimeux loyal des Guernesiais,
Dans tes vers, apprendra l'Jériais,
S'il en vét l'heure!


Laelius:

Laelius au Rimeux du Câté
Amin Rimeux 'ous avez p'têtre
Creu tout chu temps que je d'vais être
Unn sorte d' corps ben mal élevé,
De n'avé pon ocquo env'yé
Unn mot d'réponse à votre èpitre,
Où-est qu'on m'donnez, pardingue, un titre,
Et m'comblez d'un tas d'complimens,
Qui m' fraient pus orguilleux qu' les paons,
Si je n' me doutais que j' les dai,
Ben mains au mérite que j'ai
Qu'à votre générosité,
Qui vos engage à m'dire dité. -

Friday, 28 August 2015

La Picagneresse (4)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette et fîn)

Oull' avait unn' shall chu jour-là
Lé pus bé qu'j'aie veu dé ma vie;
La bordeur' enn' tait haut' comm' chla!
I d'vait couôter au moins daeux louis.
On sé r'dréchait, faut vais comment,
Dé sé senti chenna sus l'dos;
Ch'est s'n'homme qui ly en a fait présent
Nan v'la un homm' comme il en faut!

Picagn', picagne, picagn', ma femme!
Picagn', picagn', picagn', tréjous.
De toutes les femmes qui nous picagnent
Jé dis, lé ciel délivre nous!...

Thursday, 27 August 2015

La Picagneresse (3)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette)
Bon, v'la un creux à man d'vanté!
Mais après tout, est-che ètonnant?
Les choses daivent fini par s'user!
Jé l'porte v'la déjà si longtemps!
Ah! si ch'était bain d'autres qué mé,
l n'penseraient pas à l'rhabilli,
I fraient leux hommes en acater,
Et I fraient bain! Chest tout cotti!

Picagn', picagne, picagn', ma femme!
Picagn', picagn', picagn', tréjous.
De toutes les femmes qui nous picagnent
Jé dis, lé ciel délivre nous!...

Wednesday, 26 August 2015

Sonnet 132 d'Shakespeare

Sonnet 132
J'aime-t-i' tes ièrs! Ieux, tchi connaîssent tan tchoeu,
coumme par pitchi lus d'mentent dé m'mêprisi,
ont mîns du nièr; des amouotheurs en deu
pouor admither d'charme coumme tchi qu'j'sis vengi;
et, ma fé véthe, ch'n'est pon l'malzard d'aniet
tch'êcliaithe mus les grises jaues dé l'Orient,
ni Vênus, la vaîthinne d'l'av'nue du sé,
tch'honothe pus qu'la maîntchi l'Vouêt sobrément,
mais ch'est qu'tu'es pus belle auve ches ièrs nièrchis.
Assa, piêsse-t-i' don qu'tan tchoeu m'plieuthe d'ité
en deu pouor mé car l'deu t'fait embelli
et habil'ye tan pitchi d'itelle bieauté.
Épis jé juth'thai qu'la bieauté est néthe
et touos les cheins tchi n'sont pon nièrs sont piéthes.

La Picagneresse (2)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette)
Tu voudrais bain qué j'lé serais
Un ange du ciel; - Ah, j'té comprens!
Tu m'voudrais morte, monstre qu'tu ès!
Jé m'en doutais i y a longtemps.
Ch'est seu qu'tu en prends bain lé qu'min!
Faibl' comm' jé l'sis i'im faut la paix,
Au yeu dé chla, j'nai qu' du chagrin;
Ch' s'rait miracle si j'y rèsistais!

Picagn', picagne, picagn', ma femme!
Picagn', picagn', picagn', tréjous.
De toutes les femmes qui nous picagnent
Jé dis, lé ciel délivre nous!...

Tuesday, 25 August 2015

La Picagneresse (1)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

La Picagneresse
Hon! hon! té v'la! - Dé où-est qu'tu vains
A l'heure qu'i l'est? jé veux l'savé.
Né m'oblige pon à faire lé trains,
N'sais pon tétouogne, mais dis, dis-le mé.
Réponds don, Phlipe; mais qu'est qu' tu as?
Viyons, comme un bouon homme dis-mé
Pour qu'est qué jé n'lé sairais pas?....
I faut qu'tu aies unne tête dé fé!

Picagn', picagne, picagn', ma femme!
Picagn', picagn', picagn', tréjous.
De toutes les femmes qui nous picagnent
Jé dis, lé ciel délivre nous!...

Monday, 24 August 2015

Sonnet 121 d'Shakespeare

Sonnet 121

Ch'est mus d'êt' un vilain qu'd'êt' vilanné
quand, l'cas contraithe, tout coumme né v'là l'avis,
et nou-s'a l'èrnommée du ji sans jouer,
pon s'lon san vouler mais s'lon lus vil'lie.
Pouortchi m'gêner si d's aut's m'èrgardent d'travèrs,
offrant à m'n esprit lus salutâtions,
lanchant à mes fouaiblièches lus faillis ièrs,
asseûthant du ma pouor chein tchi m'est bouôn?
Nou-fait, j'sis chein qué j'sis, et ches apèrts
tchi mithent à mes maûfaits ont l'adèrt faux.
J'sis drait coumme un pitchet; ieux, hors d'êtchèrre,
et touos lus mauvais d'vis n'valent pon mes d'fauts.
Autant dithe qué chu ma est génétha:
touos l's hoummes sont mauvais, et l'ma - lus êtat.

Alice in a World of Wonderlands

 photo Alice in a World of Wonderlands 5_zpsea2chcie.jpg

Justément publié et d'livré l'travèrs d'l'Atlantique, né v'chîn un nouvieau livre (en trais voleunmes) entouor les vèrsions d'Alice en Êmèrvil'lie dans les langues du monde - et chenna auve lé Jèrriais. Voleunme 1 contcheint d's articl'yes par d's expèrts littéthaithes, des lîndgistes et des traducteurs entouor les vèrsions dans des langues - Geraint Jennings a êcrit un chapitre entouor sa vèrsion Jèrriaise. Voleunme 2 contcheint un but d'châque vèrsion èrtranslaté en Angliais auve des commentaithes pouor êcliaithi les chouaix et stratégies d'châque traducteux (l'but est l'chein du thée du Sieur Tappeur). Voleunme 3 contcheint des listes et tabl'yes d'l'histouaithe d'éditions et vèrsions.

 photo Alice in a World of Wonderlands 7_zpsolalnfpo.jpg

Just published and delivered across the Atlantic, we've got our hands on the three volumes of a new book about the history and variety of translations of Alice in Wonderland round the world - Jèrriais, of course, is included. Volume 1 contains essays by literary scholars, linguists and translators about translations in each language - Geraint Jennings has provided a chapter on his Jèrriais version. Volume 2 contains an extract from each translation back-translated into English with commentaries to illuminate the choices and strategies of each translator (the same extract, the Mad Hatter's tea party, is compared). Volume 3 contains bibliographical and publishing histories for editions and translations.

 photo Alice in a World of Wonderlands 4_zpsn4hwbazt.jpg

Le Vier Garçon (3)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette et fîn)
Qui n' airait qu' des garçons ocquo!
Nou n' sen aperchevrait pon trop,
Car disons qu'i' faich'nt les mutins,
Et s'mett'nt à galloper les qu'mins,
Tout d'suit' nou les paque à Terr'neuve.
Là i' dèshal'nt du mus qu'i' peuvent.
Et gagnent leux vies, et à leux r'tou
I' vos rapport'nt ocquo quiqu' sou.

Ov tout ch'là, nou n'me dira pon
Ch'est pus d'profit d'êt' vier garçon!

Sunday, 23 August 2015

Le Vier Garçon (2)

Né v'chîn l'texte d'aniet d'not' auteu du mais, Messire Robèrt Pipon Mathet (Laelius):

Here's today's text by our author of the month, Sir Robert Pipon Marett (Laelius):

(siette)
Ch'est vrai qu'i n' sont pas tout's comme' ch'la ;
J'en connais iune! - Ah! pour chett'-là!
Qu'oulle es donc bell'! - ch'est comme un' fleur! -
Et pis oulle est d'si bouonn' humeur,
Ou n' dit jamais un mot d'travers!
Ov ch'la oulle a d'si nobles yiers!
Quiqu'fais quand ou vos r'garde ov-eu,
De vrai ch'la vos èscauff' le coeu.

Il y a d's instants, i' n' s'en faut pon
Fort que j'ne cess' d'êt' vier garçon!